Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

23/9/2017  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































STRATÉGIES VERTES

LE C40 ET LA COMMANDE PUBLIQUE DES VILLES : UN OUTIL CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE


Constitué en 2005, C40 Cities réunit des grandes villes qui s´engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et à lutter contre les risques climatiques. Dans le monde, 75 membres appartiennent aujourd´hui à ce réseau avec des niveaux d´engagement et d´émissions variables. Parmi elles, 9 sont situées en Afrique, 22 en Asie et en Océanie, 19 en Europe, 14 en Amérique du Nord, 11 en Amérique du Sud.
LMM 6/4/2015 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS
Dans une déclaration signée le 26 mars 2015 à Paris, une trentaine de villes européennes prévoit de grouper leurs achats "verts". Le but ? Inciter les industriels, par un effet d’échelle, à étoffer leur offre de technologies faiblement carbonées. 

Les villes concentrent aujourd’hui la moitié de la population mondiale. En 2050, elles devraient en accueillir les deux tiers. C’est dire si elles ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est tout le sens de La Déclaration pour le climat adoptée le 26 mars par une trentaine de villes européennes (Paris, Berlin, Rome, Amsterdam, Bucarest, Lisbonne, Dublin, Lyon…) réunies dans la capitale française. Le texte précise qu’elles représentent plus de 60 millions d’habitants... et 2 000 milliards d’euros de produit intérieur brut. Les villes y affirment leur volonté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici à 2030, un objectif identique à celui fixé aun niveau de L´Union européenne.

Encourager une offre de technologies "propres"

Autre point majeur de cette déclaration signée à l’initiative de Paris : le projet de mutualiser les commandes publiques des villes européennes. Objectif : encourager les industriels à développer leur offre de technologies sobres en carbone.

Ces achats verts groupés visent "les transports, les bâtiments anciens ou mal isolés, l’approvisionnement en énergie ou la valorisation des déchets", indique la déclaration. Dans un premier temps, les achats concerneront des bennes à ordures ménagères, des véhicules municipaux électriques ou hybrides et de l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables.

"La coopération active des villes européennes dans le domaine de l’achat public vert, lorsqu’elle est possible, se fera dans le cadre d’un dialogue étroit et transparent avec le secteur privé", ajoute-t-elle.

Aussi, plusieurs entreprises ont été conviées à déjeuner avec les maires le 26 mars. Ce fut le cas des énergéticiens EDF et GDF Suez, les constructeurs automobiles Renault et Scania, le fabricant de pneus Michelin ou encore les acteurs de l’eau et de la propreté Veolia et Suez Environnement. Le spécialiste des solutions de stockage d’électricité Bolloré, le groupe de communication extérieure JCDecaux et Lampogas (le propriétaire du fabricant du matériel de nettoyage de voirie Dulevo) étaient également présents.

Car pour ces entreprises, la démarche des maires leur simplifierait beaucoup la tâche. Et augmenterait leurs débouchés. "Des commandes groupées entre métropoles européennes constitueraient pour nous une opportunité car elles nous éviteraient de devoir présenter notre offre en one to one, démarche de longue haleine", explique une porte-parole de Bolloré. "Cela va permettre de créer des synergies, de faire en sorte que les municipalités européennes profitent des expériences faites par les autres", souligne de son côté un porte-parole de Scania. "En outre, de plus grands volumes de commandes permettront d’abaisser le prix des technologies bas carbone, ce qui profitera aux collectivités", ajoute-t-il.

Le projet d’achats groupés "est ambitieux et nécessitera un important ajustement technique et juridique", a précisé Anne Hidalgo, maire de Paris, Anne Hidalgo. La déclaration appelle donc les États membres de l’UE à transposer au plus vite la directive européenne du 26 février 2014 encourageant le groupement de commandes publiques entre municipalités européennes. Venu saluer l’initiative des villes, le président François Hollande s’y est d’ailleurs engagé pour ce qui concerne la France.

Un projet d’achats groupés entre métropoles au niveau mondial

Des commandes groupées entre villes européennes sont déjà possibles, a assuré Anne Hidalgo. Paris, Rome et Bruxelles en préparent d´ailleurs une pour l’acquisition de bennes à ordures ménagères de 12-16 tonnes.

Chaque année, Paris achète 30 nouvelles bennes à ordures au gaz naturel, d’un coût unitaire de 120 000 euros. En incluant tous les équipements, cette commande représente environ 4,5 millions d’euros par an. La mutualisation des achats entre villes doit permettre d’obtenir un effet d’échelle et de dépasser les petites séries.  

L’initiative n’est pas cantonnée au niveau européen. Ce vendredi 27 mars, le maire de Rio Eduardo Paes lance à Buenos Aires un programme d’achats groupés des membres du C40. D’autres initiatives des villes, et plus largement des collectivités locales, sont attendues d’ici la fin de l’année dans le cadre de la Conférence de Paris sur le climat. Elles figureront aux côtés de celles des entreprises et investisseurs dans l’Agenda des solutions, qui regroupe les initiatives des acteurs non-étatiques. 


Autres questionsStratégies vertes
"My positive impact" : la fondation Hulot lance une campagne pour le climat
Savez-vous ce qu´est l´économie circulaire ?
Découvrez le premier MOOC en agro-écologie!
Semaine européenne de la mobilité: tous les transports gratuites!
Pour les étudiants, les villes intelligentes sont avant tout durables
Le Parlement Européen tire la sonnette d´alarme
Prime pour éco-rénover son logement
Des solutions durables pour les villes européennes
Une ville de l´Allemagne bénéficie d´autosuffisance énergétique

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS