Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

23/9/2017  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































ÉDUCATION

États-Unis : la discrimination positive commence à faire polémique


La politique des quotas favorisant l´admission d´étudiants dans les universités américaines en fonction des origines ethniques fait débat. La Floride, la Louisiane et le Mississippi ont d´ores et déjà interdit la discrimination positive.
Redaction 1/7/2015 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS
Cette semaine la plus haute cour des Etats-Unis a décidé, de considérer à nouveau la délicate question de la discrimination positive dans l’enseignement supérieur.  La discrimination positive est le fait de favoriser certains groupes de personnes victimes de discriminations systématiques de façon temporaire, en vue de rétablir l´égalité des chances.

Une affaire mobilise les médias depuis 2008, celle d´Abigail Fischer, une jeune élève blanche qui s´est vu refuser l´entrée à l´université du Texas en dépit de très bons résultats scolaires. Elle est allée en justice devant la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays, auprès de laquelle elle a obtenu gain de cause.

La Cour avait entendu l’affaire une première fois, mais avait refusé de se prononcer sur le fond, après huit mois de délibérations. L’instance fédérale avait préféré laisser le soin à une cour d’appel du Texas de revoir sa copie.

Et la cour d’appel du 5e circuit, dont relève le Texas, a confirmé le principe même de la discrimination positive à l’université. Elle a estimé, en juillet, qu’interdire à l’université du Texas d’utiliser l’origine ethnique comme critère d’admission nuirait à la diversité. Dans son arrêt, cette instance locale avait jugé que la plaignante n’avait pas du tout été victime de discrimination sur la base d’une politique de quotas favorisant l’accès des minorités à l’université, mais qu’elle avait en réalité des notes « trop faibles » pour être admise.

Cela ne laisse pas pour autant présager d’une issue similaire à l’échelle fédérale. « La décision de la Cour suprême d’entendre [à nouveau] cette affaire suggère que cela pourrait bien finir par de nouvelles limitations fortes à la discrimination positive dans le processus d’admission à l’université », estime Ilya Somin, professeur de droit à l’université George Mason. Cet expert estime « peu probable » que les juges suprêmes aient choisi de réexaminer le sujet s’ils étaient satisfaits de l’arrêt de la cour d’appel. « Il est plus probable que les cinq juges les plus conservateurs aient décidé de le prendre » pour affirmer que ce n’est pas aux universités de faire ce type de choix.

Les organisations de défense des droits civiques semblent aussi s’en inquiéter, d’autant qu’une des quatre juges progressistes s’est récusée. Wade Henderson, président de la Leadership Conference on Civil and Human Rights, a jugé cette nouvelle saisine « déroutante ». Pour lui, les universités « ont besoin d’avoir à leur disposition tous les outils permettant de créer un environnement de travail (…) propice à une réussite dans l’éducation de tous les étudiants ».

"Je remercie la justice de mon pays d´avoir fait un pas vers le jour où les races ne seront plus prises en compte à l´université", a affirmé la jeune fille après la décision de justice, bien que l´affaire doive être rejugée en appel.

 


Autres questionsÉducation
Erasmus+: Nouveau mécanisme de prêts et du soutien aux étudiants en master
Une femme à la tête de l´université d´Oxford
Classement des écoles d´ingénieurs 2015 : Polytechnique indétrônable
Une ONG lance, à l´aide des Nations Unies, une université au sein du camp de réfugiés au Burundi
Une ONG lance, à l´aide des Nations Unies, une université au sein du camp de réfugiés au Burundi
Google présente l´app Drive pour l´enseignement
Vers un baccalauréat HN, comme «humanités numériques» ?
Manuels scolaires numériques : fini les maux de dos, bonjour les maux de tête ?
Succès une priorité aux étudiants, mais le HE a peur de financement
Un professeur sur deux pense que le primaire ne remplit pas sa fonction

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS